Avocat défense pénale à Caen, Mondeville, Hérouville-Saint-Clair

Le cabinet de Maitre Bénédicte Guillemont, avocat en droit pénal à Caen et plus particulièrement en défense pénale, vous assiste devant le tribunal de police, le tribunal correctionnel ou la Cour d'assises. Elle agit à Caen, à Mondeville, à Hérouville-Saint-Clair, à Ifs et dans les villes aux alentours lorsque vous êtes mis en cause dans le cadre d'une procédure pénale.

Avocate pénaliste à Caen

Lorsque vous êtes victime ou auteur présumé d’une infraction pénale, il convient de connaître les suites qui seront réservées à cette plainte. Le choix d’un avocat en défense pénale est particulièrement déterminant compte tenu des enjeux encourus.

Maître Bénédicte Guillemont, avocate en droit pénal à Caen, peut vous être utile pour savoir si une enquête est en cours, si un juge d'instruction a été saisi et si vous serez convoqué ou non pour être jugé.

Son cabinet veille au respect de vos droits fondamentaux afin d’élaborer la meilleure stratégie de défense pénale possible et vous obtenir la reconnaissance de votre préjudice et sa juste réparation.

Toutefois, certaines infractions ne sont pas passibles d’une peine d'emprisonnement et Maître Bénédicte  Guillemont saura utilement vous conseiller et vous défendre pour vous épargner au moins cette peine.

Quand recourir à un avocat en droit pénal ?

Il est important de se faire assister par un avocat pénaliste à tous les stades de la procédure pénale (garde à vue, instruction, phase de jugement), mais aussi dès connaissance d’une procédure en cours, d’une convocation, ou même d’une plainte susceptible d’être déposée pour anticiper les risques.

En garde à vue, vous avez droit à un avocat qui vous assiste au cours des auditions au sein de la police locale. Votre professionnel en droit pénal peut également annexer à tout acte de la garde à vue ses observations et même saisir le juge des libertés et de la détention pour une demande de libération ou de placement sous contrôle judiciaire.

A l’issu de la garde à vue, la personne interpelée est déférée chez le procureur de la république. Elle est aussitôt jugée en comparution immédiate sur décision du procureur de ne pas saisir le juge d’instruction. Dans le cas contraire, le juge d’instruction est saisi en vue d’ouvrir une information judiciaire. Pendant cette étape appelée déferrement, l’auteur présumé doit être assistée par son avocat.

Le juge d’instruction statuera, par ordonnance, sur la mise en détention provisoire, la remise en liberté, le placement sous contrôle judiciaire ou l’assignation à résidence. Votre représentante peut vous obtenir la réalisation d’actes d’enquêtes et aussi soulever toute nullité de la procédure.

Votre avocate en droit pénal peut introduire un recours en révision si vous avez été injustement condamné ou que des éléments nouveaux sont apparus ou vous obtenir la possibilité d’effectuer votre peine à domicile sous surveillance. Si vous avez été relaxé, le cabinet vous obtiendra une indemnisation des victimes du préjudice subi à l’occasion de cette incarcération injustifiée.

Enfin, si vous êtes victime et que l’auteur présumé n’est pas poursuivi par le parquet après plainte, votre avocate en défense pénale déposera une plainte avec constitution de partie civile dans le but de saisir d’office un juge d’instruction.

Contactez-moi

Consultez également :